Oeuf de Pâques

Blog d'une maman franco-tunisienne

Sois Belle Et Tais-Toi 23/05/2011

Filed under: éducation — oeufdepaques @ 13:56
Tags: , ,

même si tu as 14 mois seulement.

Voici le message que certains croient bon de passer à ma fille de 14 mois, justement.

Bon, ils sont quand même diplomates, hein. Ils ne le disent pas comme ça directement. Ils font dans la subtilité : « Ta fille ne porte pas de boucles d’oreille. Quoi? Tu ne lui as pas encore percé les oreilles?!!? » Me voilà classée dans la catégorie « Mère Indigne ». Quelle horreur!

Il est vrai qu’en Tunisie, il est de coutume de percer les oreilles des petites filles dès leur plus jeune âge. Des fois même avant leur sortie de la maternité. Je trouve cela totalement inutile voire carrément dangereux.

Alors on m’avance plusieurs « arguments » auxquels je réponds :

  • Mais comment on va reconnaître que c’est une petite fille? Ah oui effectivement, je n’y ai pas pensé. Et c’est grave?
    Ma fille n’est pas toujours habillée en petite robe rose à frous-frous. Et n’aime pas avoir quoi que ce soit dans ses cheveux. Du coup, on a souvent droit dans la rue à « et il s’appelle comment le petit bonhomme ». Parce que par défaut tous les bébés sont des petits garçons, c’est bien connu. « C’est une petite fille et elle s’appelle Choupinette »
    Je m’égare là. Ce n’est pas parce qu’on va prendre ma fille pour un petit garçon que je vais lui infliger un piercing aux oreilles. ça ne vaut juste pas le coup !!
  • Mais il n’y a aucun risque à le faire. ça se fait de façon très hygiénique dans les pharmacies.
    Avec toutes les précautions du monde, et même si le risque est minime dans un environnement propre, pourquoi prendre le risque? Et même si l’acte du piercing se passe bien. Qui me garantit qu’il n’y aura pas de soucis après? Déjà qu’elle ne supporte rien dans les cheveux, avec un truc aux oreilles on va bien s’amuser à le tirer dans tous les sens. Avec tous les risques de saignement, d’infections et autres joyeusetés que cela peut engendrer.
  • Elle ne sentira rien, ça ne lui fera pas mal
    Ce n’est que pure supposition basée sur pas grand-chose. Et puis ma choupinette ne tient pas tranquille. Pas sûr qu’elle se laisse faire.
  • L’ultime des arguments que j’entends et qui me fait bondir : Il n’y a aucune différence entre un piercing et un vaccin. Vous lui faites bien ses vaccins?
    ça me donne envie de hurler. Non, ça n’a rien à voir. Un piercing c’est pour des raisons purement esthétiques alors que le vaccin c’est fait pour de très sérieuses raisons médicales absolument pas discutables pour moi. On compare l’incomparable.
    et puis le sous-entendu « Si ça se trouve cette mère est tellement barge qu’elle ne lui fait même pas ses vaccins » … je dis juste No comment!

Alors à toutes ces personnes « bien-intentionnées » je dis : « C’est notre fille et c’est nous qui décidons ce qui est bon ou pas pour elle ». Quitte à passer pour une extra-terrestre, une non-conformiste ou que sais-je encore, je ne percerai pas les oreilles de ma fille de 14 mois.

Un jour peut-être, Choupinette réclamera un piercing aux oreilles pour pouvoir porter des boucles d’oreilles comme ses copines (copains?). On verra à ce moment-là!

 

La Toxoplasmose 15/04/2011

Filed under: Uncategorized — oeufdepaques @ 16:03

Quand on est enceinte ou qu’on a un projet de grossesse, on découvre tout un lexique de mots qui nous étaient bien inconnus avant. Un jargon constitué de mots aussi barbares qu’incompréhensibles pour désigner des maladies qui peuvent être dangereuses en cours de grossesse comme la toxoplasmose et la listériose.

Je vais m’attarder ici sur la toxoplasmose (toxo pour les intimes). Vous trouverez dans la basse-cour de la Poule Pondeuse un excellent article bien détaillé concernant la Listériose.

La toxoplasmose est une infection parasitaire relativement bénigne pour un adulte  en bonne santé. Elle peut s’avérer dangereuse pour le bébé pendant la grossesse (le degré de danger dépend aussi du terme de grossesse). Je ne vais pas m’attarder ici sur les risques de la toxo, mais plutôt sur l’aspect pratique pour éviter cette infection en cours de grossesse. La toxoplasmose est un parasite qui infecte les animaux. Le parasite peut aussi se retrouver sur les légumes. Il se transmet par les selles des animaux infectés.

Ce qu’il faut d’abord savoir, c’est que la vigilance à la toxoplasmose ne concerne pas toutes les femmes enceintes. Les femmes qui l’ont déjà attrapé avant de tomber enceintes sont immunisées et n’ont pas à prendre de précautions particulières (veinardes!). Ce n’est pas le cas de la listériose qui concerne TOUTES les femmes enceintes.

Donc si comme moi, vous n’êtes pas « immunisée toxo », il faut faire attention à ce qu’on mange pour éviter d’attraper la listériose ET la toxoplasmose pendant la grossesse. En pratique :

  • Éviter de manger les viandes peu cuites. Vous allez devoir oublier le steak saignant et le steak tartare pendant 9 mois. Même la cuisson à point n’est pas suffisante. Il faut que la viande soit bien cuite pour détruire un éventuel parasite. La bonne nouvelle, c’est que si la viande a été congelée pendant au moins 24h à -4°C, vous pouvez y aller!! La congélation détruit le parasite.
  • Vos salades et crudités doivent être bien lavées, c’est à dire avec une goutte de vinaigre d’alcool ou de javel dans l’eau. Si vous n’êtes pas sûre de la façon dont les légumes ont été lavés, il vaut mieux éviter. Pas de salade donc dans un resto qu’on ne connaît pas bien
  • Si vous avez un chat, éviter de nettoyer sa litière. Si vous devez le faire, mettez des gants et lavez-vous les mains après.
  • Mettez des gants aussi si vous faites du jardinage et si vous manipulez de la viande crue ou des crudités. Vous pouvez aussi vous laver soigneusement les mains après.

Comme vous pouvez le voir, c’est très contraignant. Surtout qu’il faut ajouter à cela la liste des produits à éviter à cause de la Listériose.

Pour ma part, depuis que j’ai accouché, j’essaie d’attraper cette toxo !! Comme ça je serai tranquille à une prochaine éventuelle grossesse.

De toutes les façons, dès que vous êtes enceinte ou que vous projetiez de le devenir, on vous fera faire un test sanguin pour voir si vous êtes ou pas immunisée. Auquel cas, le test sanguin sera à reconduire tous les mois pendant la grossesse.

 

Bonne année 2011 25/01/2011

Filed under: Uncategorized — oeufdepaques @ 18:20

On n’est pas encore le 31 janvier. Il est encore temps pour moi de vous présenter mes vœux pour cette nouvelle année.

Dans le contexte actuel, je n’ai pas vraiment eu le temps de publier un article avec mes vœux pour 2011. Et au final ce n’est pas plus mal!

Je vous explique. C’est surtout une question de timing. Après ce qui s’est passé en Tunisie durant ce mois de janvier, mes vœux pour 2011 ont changé. Certes, je vous souhaite toujours à toutes et à tous santé, bonheur et prospérité auprès des personnes qui vous sont chères. Mais aujourd’hui, ce que je souhaite surtout, c’est un monde meilleur pour nos enfants. Un monde qui leur offre la possibilité de s’épanouir et de s’accomplir. Un monde libre et équitable. Un monde juste et tolérant.

Ci-dessous une animation sympa qui résume la révolution tunisienne en 2 minutes. Il y a encore 2 semaines, je n’aurais pas pu poster de vidéo YouTube. Aujourd’hui c’est possible!

(Désolée, je n’ai pas trouvé de version sous-titrée)

Ce qui ne change pas par contre en ce début d’année, c’est bien ma résolution d’écrire plus souvent sur ce blog.

Wish me Good Luck!

 

Les Modes De Garde 11/12/2010

Filed under: Uncategorized — oeufdepaques @ 07:53
Tags: , , , ,

Je m’attaque de suite à un sujet épineux et souvent prise de tête pour les parents. À qui confier sa progéniture en bas âge pour aller travailler, étudier ou autre? Je veux parler là des modes de garde quotidiens. Je ne vais pas aborder les besoins ponctuels de faire garder ses enfants pour une soirée ou une journée.

Tout d’abord les crèches. Il s’agit d’un mode de garde collectif où un groupe d’enfants est confié à un ou plusieurs adultes selon leur nombre. En France, les crèches sont publiques. Y trouver une place pour son petit peut vite s’avérer être un parcours du combattant.
En Tunisie la situation est tout autre. D’abord les crèches sont privées. Quiconque le souhaite peut donc ouvrir une crèche pour peu qu’il respecte le cahier des charges établi par le ministère. On voit donc des crèches dans tous les coins de rue ou presque. Elles sont souvent jumelées à des jardins d’enfant (l’équivalent des écoles maternelles en France). Typiquement; le jardin d’enfant au rez-de-chaussée et la crèche à l’étage. Cela peut être pratique pour les parents qui ont plusieurs enfants à faire garder.
Ça c’est la théorie. Dans la pratique ça ne se passe pas toujours aussi bien. Comme pour toute règle, toutes les crèches ne respectent pas. Notamment sur le nombre maximum de bébés par adulte. Il est fixé à 5 dans le cahier des charges. J’en ai vu quelques unes avec 7 à 10 bébés gardés par un seul adulte… Souvent aussi, les tout-petits sont dans la même pièce avec les bébés qui marchent sans aucune sorte de protection ou de séparation.
Heureusement ce n’est pas le cas de toutes les crèches.
Ce mode de garde n’a pas bonne presse en Tunisie. Si vous annoncez à votre entourage que vous confiez votre enfant à une crèche, vous risquez d’avoir des réflexions du genre « Meskiiiin(a) » (Pauvre petit(e)) comme si vous l’abandonniez. Tout le monde risque de s’y mettre, la vieille voisine du palier, la boulangère et même le pédiatre… Il n’y a pas mieux pour culpabiliser les parents.
Cela vient entre autres du fait que dans les crèches (comme dans toutes les structures d’accueil collectives) les petits attrappent tous les microbes qui trainent. Alors, si ça peut vous rassurer, les enfant qui tombent souvent malades dans les crèches ont moins de risque de développer des allergies.
Un petit conseil si vous choisissez ce mode de garde, demandez à commencer par une période d’adaptation. Laissez votre enfant 1h le premier jour, un peu plus le deuxième jour, etc. C’est important pour que vous et votre bébé vous adaptiez à cette nouvelle organisation. La transition se fera en douceur pour bébé qui se familiarisera avec les nouveaux visages de la crèche. Et pour vous qui serez plus serein(e) que de laisser votre bébé 8h d’affilé dès le premier jour. Ce n’est pas forcément dans les habitudes des crèches en Tunisie, mais vous pouvez le demander auprès de la direction de la crèche. Attention cependant à bien négocier les modalités de remboursement si vous changez d’avis au bout de quelques jours. Le règlement étant souvent trimestriel.

Ensuite il y a les nounous (ou assistantes maternelles). Certaines se déplacent à votre domicile, d’autres gardent des enfants chez elles. Ce mode de garde implique que vous employez la nounou. Il faut donc un contrat de travail, une fiche de paie avec toutes les cotisations, etc. A ma connaissance c’est la seule réglementation qui gère ce mode de garde. Les nounous n’ont pas à justifier d’une formation spécifique ou d’un grand local. ça se passe souvent au feeling. C’est aux parents de trouver une personne avec laquelle ils se sentent en confiance.
Où trouver LA nounou? ça passe souvent par le bouche-à-oreille ou par les sites d’annonces génériques. A ma connaissance, il n’existe pas de portail dédié. Pour ne pas avoir testé, je ne peux pas vous en dire plus. N’hésitez pas à compléter dans les commentaires.

Enfin, le mode de garde le plus répandu en Tunisie reste de pouvoir confier son enfant à un membre de la famille. Le plus souvent il s’agit de la mamie maternelle ou paternelle. L’avantage de ce type de solution, c’est qu’on est généralement en confiance. On sait que mamie (ou papy ou tata, ou tonton, etc.) prendra soin de bébé avec beaucoup d’attention et de tendresse. On peut assez aisément se mettre d’accord sur des horaires qui sont plus flexibles que les horaires d’une crèche ou d’une nounou.
Le revers de la médaille, c’est que ça peut rapidement devenir source à conflits. Mamie, avec toute la bonne volonté du monde, pense qu’il serait bon de donner à machouiller à bébé un biscuit « langue de chat au sucre perlé » pour le soulager des dents. D’un autre côté, la personne qui garde bébé va vite se rendre compte que c’est très prenant voire fatiguant de s’occuper d’un bébé en bas âge et risque donc d’en avoir marre!

Je pense que la clé de réussite de ce type de solution est une bonne communication, et ce dès le départ. Expliquer à la personne qui garde bébé que ce n’est pas toujours aussi facile que ça en a l’air. Il est important aussi que cette personne respecte les choix et les consignes des parents en ce qui concerne l’éducation de leur enfant. Et que ce n’est pas parce qu’on « faisait comme ça avant » qu’il faut continuer à le faire aujourd’hui.

Pour ma part, après une tentative échouée de confier Choupinette à la crèche (échouée pour des raisons purement logistiques, la seule créche sérieuse et disposant d’une place qu’on a trouvée était à 10km de la maison…), nous avons décidé de confier Choupinette à ma belle-mère. Après une courte période d’ajustement, nous avons trouvé notre équilibre. J’avoue avoir la chance d’avoir une belle-mère du genre cool, qui ne se mêle pas de tout et qui respecte nos choix de parents.

Il n’ y a pas UNE solution qui convienne à tout le monde. Chaque situation est particulière. L’essentiel à mes yeux c’est que les parents soient convaincus de leur choix, qu’ils le fassent en connaissance de cause et qu’ils soient totalement en confiance avec la personne qui garde bébé.

Image : La creche (The nursery) (1899), oil on canvas by Henry-Jules-Jean GEOFFROY

 

Encore un blog… 27/11/2010

Filed under: Uncategorized — oeufdepaques @ 21:05
Tags: ,

ça y est, je me lance! Depuis le temps que l’idée du projet me travaille, aujourd’hui, je fonce!

Quand on attend un enfant, on se pose tout un tas de questions. Les choses ne vont pas en s’arrangeant quand bébé est là, bien au contraire.

Pour essayer d’y voir un peu plus clair, je me suis tournée vers des amies elles-mêmes mamans, vers de la famille, et j’ai surtout consommé du net. Des pages et des pages dévorées pour m’y retrouver et faire la part des choses dans ce qui était important et ce qui l’était moins pour nous. Cela m’a permis de me forger « mon identité de maman » et de faire des choix éclairés.

Je suis maman d’une Choupinette née en février 2010.  J’ai décidé de me lancer aujourd’hui dans l’aventure blogosphérique pour plusieurs raisons. La première est le partage d’informations. Pour l’avoir vécu, je sais comme on peut se sentir paumé dans son rôle de parent ou futur parent. Je voudrais faire de ce blog un espace d’échange autour de la parentalité et de ses petits tracas.

Ensuite, j’aimerais faire de ce blog un pont d’échange entre la parentalité en France et celle en Tunisie. Faire profiter de cette richesse culturelle sans tomber dans les stéréotypes. Notre expérience est singulière puisque Choupinette est née en France. Nous avons déménagé en Tunisie quand elle a eu 5 mois.

C’est aussi un juste retour des choses, après tout ce que j’ai consommé sur Internet, de pouvoir proposer un espace d’échange pour les parents et futur-parents.

Quel drôle de nom pour un blog qui se veut axé parentalité…. Oeuf de Pâques, quelle drôle d’idée !!
Pour la petite histoire, quand j’étais enceinte de Choupinette, j’avais un joli manteau de maternité qui se fermait avec un large ruban en noeud juste au dessus de mon ventre. Un collègue me taquinait gentiment « T’es mignonne avec ton joli noeud sur le ventre, tu ressembles à un Oeuf de Pâques! »

Bienvenue à toutes et à tous sur ce blog🙂